Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eau & Feu

par Olivier Ferra

publié dans éveil , amour , Aquarelle , Olivier Ferra , ouverture

Eau & Feu

Eau & Feu

Dans une contrée où le Paradis semblait se refléter, une rivière ondulait harmonieusement au fond d'une vallée verdoyante. Elle était née de la pluie, tour à tour glace scintillante, ruisseau paisible, torrent fougueux, rivière gracieuse et fleuve majestueux avant de rejoindre le grand Océan.

Un feu puissant né de la foudre, tombé du ciel en un éclair rapide, avait allumé un brasier dans les hautes herbes de la prairie. Tantôt flamme lumineuse ou tison ardent il se frayait un chemin de cendres et de braises.

Son avancée fut stoppée net par un méandre aux éclats argentés. Littéralement ébloui par l'eau qui coulait à ses pieds, Feu la voulu pour compagne. Il voulait être a ses côtés à tout jamais.

Eau était fascinée par les lueurs changeantes de Feu. Les tourbillons de flammes s'élevaient au dessus des flots tumultueux. Tous deux dansaient en accord parfait, s'entrelaçant en tournoyant.

Ces instants de grâce auraient pu durer éternellement si Feu n'avait pas voulu absorber Eau, voulant qu'elle se fonde en lui, qu'elle devienne aussi ardente que lui, au risque de s'évaporer...

Eau, quand à elle, voulait Feu tout entier et ses tentatives pour l'attirer en l'enveloppant de ses vagues ondoyantes pour qu'il coule en elle pouvaient éteindre sa flamme à jamais...

Prenant conscience de leurs différences fondamentales et soucieux de préserver cette sublime entente, Eau et Feu trouvèrent ensembles, par Amour, la solution pour rester l'un avec l'autre sans se détruire.

Valsant à l'unisson, Eau arrosait Feu d'une pluie bienfaisante, douce et légère, qui devenait vapeur face à sa chaleur, tempérant ses ardeurs.

Feu caressait Eau dans un élan fiévreux de son brasier étincelant, réchauffant en douceur celle dont le cœur était de glace.

Tout deux restaient entier tout en se donnant sans se perdre, s'appréciant tels qu'ils étaient, au delà de leur apparente incompatibilité.

Commenter cet article