Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec ecologie integrale

Laudato Si-02

par Olivier Ferra

publié dans laudato si , Pape François , Aquarelle , olivier ferra , écologie intégrale , encyclique

Laudato Si-02

La seconde image correspond à ce passage de Laudato Si:

IV. DÉTÉRIORATION DE LA QUALITÉ DE LA VIE HUMAINE ET DÉGRADATION SOCIALE (chap.1)

  1. Aujourd’hui nous observons, par exemple, la croissance démesurée et désordonnée de beaucoup de villes qui sont devenues insalubres pour y vivre, non seulement du fait de la pollution causée par les émissions toxiques, mais aussi à cause du chaos urbain, des problèmes de transport, et de la pollution visuelle ainsi que sonore. Beaucoup de villes sont de grandes structures inefficaces qui consomment énergie et eau en excès. Certains quartiers, bien que récemment construits, sont congestionnés et désordonnés, sans espaces verts suffisants. Les habitants de cette planète ne sont pas faits pour vivre en étant toujours plus envahis par le ciment, l’asphalte, le verre et les métaux, privés du contact physique avec la nature.

Voir les commentaires

Laudato Si-01

par Olivier Ferra

publié dans laudato si , Aquarelle , Lumière , olivier ferra , écologie intégrale , Pape François

Illustration du texte n°204 de Laudato Si du Pape François
Illustration du texte n°204 de Laudato Si du Pape François

Puisque ce projet d'illustrations et de photos à partir de l’encyclique du Pape François, Laudato Si, ne verra pas le jour (hormis 2 expos réalisées), je présente ici ma contribution. La première image réalisée fut pour illustrer le passage suivant:

I. MISER SUR UN AUTRE STYLE DE VIE (chap.6)

204. La situation actuelle du monde « engendre un sentiment de précarité et d’insécurité qui, à son tour, nourrit des formes d’égoïsme collectif ».[145] Quand les personnes deviennent autoréférentielles et s’isolent dans leur propre conscience, elles accroissent leur voracité. En effet, plus le cœur de la personne est vide, plus elle a besoin d’objets à acheter, à posséder et à consommer. Dans ce contexte, il ne semble pas possible qu’une personne accepte que la réalité lui fixe des limites. À cet horizon, un vrai bien commun n’existe pas non plus. Si c’est ce genre de sujet qui tend à prédominer dans une société, les normes seront seulement respectées dans la mesure où elles ne contredisent pas des besoins personnels. C’est pourquoi nous ne pensons pas seulement à l’éventualité de terribles phénomènes climatiques ou à de grands désastres naturels, mais aussi aux catastrophes dérivant de crises sociales, parce que l’obsession d’un style de vie consumériste ne pourra que provoquer violence et destruction réciproque, surtout quand seul un petit nombre peut se le permettre.

Voir les commentaires