Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SANDOKAN

par TüSS

publié dans Cinématographe

Sandokan2.jpg

Je vais vous parler d'une de mes madeleines de Proust: Sandokan, la série télé (6 épisodes) tirée d'un roman d' Emilio Salgari. En 1976, au moment du passage de la série en France (la version originale est italienne) les éditions Atlas sortirent le livre de la série, illustré de très nombreuses photos. J'avais 9 ans, ma mère venait de le recevoir et me demanda si ça m'intéressait... Je ne connaissais pas, j'ai dit oui. Je l'ai lu en une après-midi (250 pages) et j'ai été marqué à jamais par les aventures du Tigre de la Malaisie, Monpracem, Lady Marianne, Tremal Naik, Yanez...

Je n'avais jamais vu la série télé avant cet été 2011, 35 ans après. Pas de déception, l'histoire était telle que dans mon souvenir, enrichie de scènes et détails. Ce feuilleton était d'une grande qualité, d'une richesse de costumes et décors (pas toc) qu'on voit rarement, même au cinéma.

Entretemps j'avais lu, récemment, le roman dont est inspirée la série et vu la seconde série, réalisée une vingtaine d'année après la première (mais qui ne lui arrive pas à la cheville). Il existe une bande dessinée inachevée d'Hugo Pratt, parue il y a peu, mais hormis la qualité des dessins je ne vois pas l'intérêt d'acheter un album incomplet... je ne suis pas assez fan pour ça !

N'oublions pas le mythique générique !

Sandokan1.jpg

Commenter cet article

Flo 07/09/2011 13:29



C'est un tigre albinos ?


Bises ! flo



TüSS 13/09/2011 10:29



Je me suis servi effectivement  d'une photo de tigre blanc ! Bravo !


 


 



dicentim 06/09/2011 22:55



Mmm, voilà qui me ramène quelques années (à une ou deux près) en arrière : parmi mes premières lectures (hors BD), figuraient Jules Verne (en français) et Emilio Salgari (en italien).


Je te rejoins sur l'analyse des séries. Pour les romans, c'est difficile de traduire l'impression de vortex qu'on ressent lorsqu'on les entame. La plongée dans un monde en 3D est immédiate,
passées les deux premières pages (titre + ours et copyright...).


J'ai adoré les aventures de Sandokan (un petit faible pour "I misteri della giungla nera") mais également les récits de guerre de Salgari (La capitana dell'Yucatan, Il fiore delle perle, Le
stragi delle Filippine...).


J'imagine assez bien ton trait de crayon et pinceau pour une mise en couleurs de ces aventures...


(de quoi ? mais non ce n'est pas un appel du pied... quoique...)


 



TüSS 13/09/2011 10:28



Le mystère de la Jungle noire a provoqué beaucoup d'images en moi... Qui sait... mais pour rendre l'atmosphère de ce roman, quel travail (et talent) il faudra !